lundi 16 septembre 2013

Sec

Décidément les ordinateurs ne sont pas des gens comme nous. Par exemple, il y a, en informatique, un principe qui veut que l'on ne dise si possible les choses qu'une fois à la machine. Cela s'appelle le principe DRY, pour "don't repeat yourself", ne vous répétez pas, ne soyez pas verbeux, soyez concis, sec pour tout dire, bref ne faites pas ce que je fais en ce moment avec vous. La raison en est que l'ordinateur n'oublie pas, et que toute redite porte en germe un risque futur d'erreur humaine. Les plus anglicistes auront noté que l'acronyme dry -sec en anglais- porte sa propre signification, ce qui constitue en soi une forme de répétition, et surtout un chouette moyen mnémotechnique.

Car les gens ne sont pas de silicium, et ce qui fonctionne avec eux, comme vous le répétera tout professeur des écoles de moyenne section de maternelle entre autres, c'est la répétition. La pédagogie, c'est la répétition. La pédagogie c'est la répétition. Mais la pédagogie sommaire de la réclame qui se contente d'une répétition lancinante peut agacer -quel auditeur de France Inter n'associe pas des visions de carnage épouvantable au mot clef "la matmut" par exemple ? Or donc, le truc de DRY est plus malin, car il fait appel à l'astuce du récepteur. On répète sans répéter, vous me suivez ?

Faire court et mnémotechnique nécessite certes un effort plus grand de préparation pour le pédagogue, mais permet un apprentissage plus intelligent et rapide. Si vous avez écrit une présentation Powerpoint, ce qui constitue une première faute de goût rappelons-le, n'en commettez pas une deuxième en diluant le message sur des pages et des pages. Rappelez-vous que la capacité d'attention du cadre lambda après le déjeuner est à peu prêt la même que celle qu'il avait en moyenne section de maternelle, à savoir de l'ordre de huit minutes. Et donc, à moins que vous souhaitiez vous venger de la dernière réunion RH -cinq heures, quatre-vingt quatre transparents en fonte douze, avec une citation cocasse page cinquante-sept- appliquez le principe SEC, Savoir Etre Concis.

D'ici là, entraînons-nous à condenser avec un petit jeu de société dans l'esprit SEC : prenez un mot, et écrivez en une définition qui soit aussi un exemple de ce qu'elle définit. Pas clair ? Illustrons :

Abscons : abstrus comme peut l'être le volapük amphigourique d'un anachorète ratiocinant.
Amphigourique : décrit, en un mot comme en cent, un discours, ou plutôt un style de discours, ou d'écrit, qui n'érigerait pas la simplicité, ou plutôt la clarté, à dessein ou non, mais semble-t-il plutôt non, en une vertu cardinale, et ce à tel point qu'il se peut que le sens dudit discours, ou dudit écrit, pâtisse de cela au point d'en être altéré, voire -cas extrême mais pas si rare- dissout, si tant est que cela se puisse et qu'il y en eut un.
Alexandrin : vers long de douze pieds , césure à l'hémistiche.
Autodéfinition : ceci en est une.
Calambour : la reine.
Court : bref.
Egoïste : caractère d'une personne qui ne pense pas à moi.
Ethylisme : état d'égri... non, d'ébiri... d'eupholie … hi hi hi... qui donne soif.
Mensonge : forme de vérité.
Métaphore : figure de style qui éclaire un discours comme les phares éclairent la route.
Ordurier : caractérise des propos de merde en général proférés par des enculés.
Paranoïaque : qui se sait surveillé et menacé, mais qui fait comme si de rien n'était pour ne pas éveiller plus encore 'leur' attention.
Récursif : qui présente un caractère récursif.
Sarcasme : commentaire dont il y a peu de chance que vous goûtiez le sel si vous en êtes réduits à en rechercher le sens ici.
Secret : nous ne sommes pas autorisés à donner cette définition.
Surréaliste : série de poissons coupables et mélodiques.

A vous de jouer.