lundi 28 mars 2016

Dès l'aube, la lune

J'allais le pas pesant, et le regard plombé,
Me joindre aux forçats du RER B
Qui s'en viennent à l'heure où blanchit le néon
Chaque jour entamer leur sombre migration.

Mon smartphone augmenté de son casque Sony
M'isole d'ordinaire dans un cocon béni
Mais ce matin hélas, la batterie rend l'âme
Et voilà que j'entends le babil des quidams.

Or, le morne brouet que je subis sans joie
Est soudain égayé par la puissante voix
D'une noire matrone qui partage au wagon
Ses contes de bureau d'un ton de baryton.

"Ma chef, je la domine -dit elle avec malice
à la voisine d'en face, sa probable complice.
Elle s'énerve parfois, et alors elle aboie,
Tu sais comme les clebs, les petits chihuahua.

Moi je la regarde, je dis rien, je la dose,
Et elle s'en va genre j'ai oublié quelque chose.
Elle croit me commander, elle se donne des airs,
Mais elle a peur de moi même si elle fait la fière.

Puis d'un claquement de langue qui montre le dédain,
Elle conclut superbe son couplet assassin :
Elle ne peut rien y faire, pour avoir le dessus,
Il faudrait qu'elle commence par faire pousser son cul"

Réjouissante pensée, plus fine qu'elle n'en a l'air :
Est-il si absurde, est-il plus arbitraire,
Qu'à cette hiérarchie qui souvent vous oppresse
Vous puissiez opposer la largeur de vos fesses ?